Nos métiers

Policier, ingénieur, infirmière… Il y a tellement de métier qui nous entourent ! Ensemble partons à leur découverte.

Top 10 : Les drôles de métiers d’autrefois

Aujourd’hui, on peut être infirmière, vétérinaire, boulanger. Certaines professions sont récentes, d’autres plus anciennes. Pourtant les temps changent ! Savais-tu qu’au XIXème siècle des personnes étaient embauchées pour réveiller les gens, comme le font aujourd’hui les réveils matins ? Plusieurs métiers d’autrefois n’existent plus aujourd’hui et ont été oubliés. Ils ont disparu. Voici 10 métiers curieux qui n’existent plus aujourd’hui.

1. Le chiffonniers

Il y a plusieurs siècles, les chiffonniers faisaient le tour des villes pour ramasser toutes sortes d’objets que les gens jetaient, pour les réutiliser : des chiffons pour en faire des tissus, des os d’animaux pour en faire de la colle et même les cheveux pour en faire des perruques ! Les chiffonniers sont en quelques sortes nos premier recycleurs (> va vite découvrir l’article : Qu’est-ce que le recyclage ?)

2. Le vitrier

Le vitrier fait partie des métiers de rue qui ont disparu aujourd’hui. Il passait dans tous les boulevards et criait : « vitrier ! ». C’était un artisan ambulant. Si quelqu’un avait une fenêtre cassée, il pouvait alors la faire réparer. Il se déplaçait avec ses outils et des vitres sur son dos.

3. Le rempailleur de chaise

A l’époque, les chaises étaient fabriquées en bois et en paille. Le chaiseur-pailleur s’occupaient alors du paillage des chaises, c’est à dire que c’était lui qui confectionnait l’assise de la chaise en paille. Le rempailleur quant à lui s’occupait uniquement de réparer les chaises abimées. Lui aussi était un marchant itinérant et les gens faisaient appel à lui à son passage s’ils en avaient besoin.
Peu à peu, les chaises en métal ont remplacé les chaises en bois et en paille, faisant disparaître ce métier. Pourtant, c’est un métier qui revient en force depuis quelques années. Quelques artisans continuent à faire perdurer la tradition.

4. La lavandière

Aujourd’hui, quand tes vêtements sont sales, ta maman ou ton papa les mets dans la machine à laver et ils en ressortent propres. Mais avant l’invention de la machine à laver qui s’occupait de laver les vêtements ? Et bien c’était le travail de la lavandière ! Elle était employée par les gens, souvent très riches, pour laver leur linge dans les lavoirs. Elle utilisait des cendres et de l’eau chaude. Le métier de lavandière était exercé par des femmes ; c’était un métier très dur car elles devaient avoir les mains dans l’eau toute la journée par tous les temps, même en plein hiver quand l’eau était glacée. Une fois le linge propre, les lavandières le confiaient à une autre profession qui a disparu aujourd’hui : la repasseuse.

lavoir-raconte-moi-ton-metier

5. Le crieur de rue

Aujourd’hui quand tes parents veulent connaître les nouvelles, ils regardent la télévision ou bien Internet, écoutent la radio ou lisent le journal. Autrefois, les informations publiques étaient annoncées par le crieur de rue. Peu de gens savaient lire : il était donc essentiel que quelqu’un transmette les informations principales par la parole. Il se promenait dans les villes et s’arrêtait sur les places publiques, les grandes avenues, le parvis des églises. Il faisait sonner une cloche ou bien jouer du tambour ou de la trompette pour annoncer sa présence et lisait le texte qu’on lui avait confié. Son existence débute dans l’Antiquité et perdure jusqu’en 1960 environ.

6. L’allumeur de réverbère

A la nuit tombée, avant que l’électricité publique ne soit si courante, l’allumeur de réverbère était chargé d’allumer les lampadaires dans la rue pour avoir de la lumière la nuit. Il était aussi chargé de les éteindre le jour venu. Un métier très long et fatiguant !

7. L’attrapeur de rat

A cette époque, les rues des grandes villes n’étaient pas vraiment propres. La conséquence de cela, c’est que les rats grouillaient dans les rues. Ces rongeurs étaient très peu appréciés car ils transmettaient beaucoup de maladies. Les chasseurs de rat étaient donc engagés pour attraper les rats dans les villes et les égouts. C’était un métier très dangereux car ils attrapaient très souvent des maladies.

8. Le requilleur de bowling

Es-tu déjà allé au bowling avec ta famille ? Aujourd’hui une fois tombées, les quilles se remettent en place seules grâce à un système mécanique. Auparavant, les requilleurs de bowling étaient chargé de le faire. Ils replaçaient les quilles sur le jeu.

bowling-quille

9. Le tapeur de vitre

Quand tu dois te réveiller le matin, tu mets ton réveil. Au début du XIXème siècle, c’était les tapeurs de vitre qui étaient embauchés pour venir réveiller les gens le matin. Ils utilisaient un sifflet et une perche pour taper aux fenêtres, ou bien ils frappaient à la porte des maisons. Ces réveils humains tapaient jusqu’à ce que leur client se montre et prouve qu’il était bien réveillé.

10. Le lardonnier

Notre dernier métier insolite est de loin mon préféré : le lardonnier. Il était chargé de découper le lard en lardon. Les morceaux devaient être réguliers et comporter autant de viande que de gras. Incroyable non ?

Alors, qu’est ce que tu aurais aimé faire parmi ces métiers si tu avais vécu au temps de ton arrière grand-mère ?

Laisser un commentaire